Squeaki MST


Projet supporté par le
RÉCIT MST
PageAccueil :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.225.54.120

Menu



Scratch







*

Les dérivés de Squeak...



Quand l'animation 3D devient simple...

alice handout

Projet très impressionnant, de programmation d’environnement multimédias, Alice, a été élaboré par l’université de Carnegie Mellon. Alice permet de créer animations 3D et jeux, mais reste limité par le petit nombre d’objets 3D disponibles dans sa bibliothèque, et par la difficulté d’en créer de nouveaux. La récente annonce d’une prochaine version capable d’intégrer les personnages issus des Sims pourrait relancer l’intérêt de ce programme.

Alice est gratuit et peut être téléchargé depuis ce site.


Scratch, un langage de programmation interdit aux grands...

scratch handout

Le Lifelong Kindergarten («crèche tout au long de la vie»), un des labos du Medialab au MIT, a ainsi lancé la première version de Scratch, un langage de programmation entièrement graphique, destiné aux plus jeunes (voir la vidéo de présentation en anglais). Il consiste en un ensemble de briques susceptibles d’être associées entre elles pour «construire» des programmes complexes qui peuvent être des animations, des spectacles multimédia ou des jeux. Il n’y a quasiment rien à écrire, finies donc les «syntax errors», les confusions fatales de ponctuation, l’oubli inévitable de la seizième parenthèse ou accolade fermante… Les seules erreurs qu’on peut commettre sont des fautes de conception ou de logique.

Scratch (un nom emprunté au hip-hop, car tel un DJ, ce langage peut mixer sons, images, vidéos et même des bouts de programmes d’origines diverses) bénéficiera de plus de l’apport de sa communauté : les programmeurs en herbe pourront partager leurs créations sur le site, s’empruntant éventuellement des médias ou des idées, dans la grande tradition du «sampling». «Tous les réseaux sociaux existant aujourd’hui se limitent à du "tchat" entre les participants», explique Mitchel Resnick, le concepteur du projet. «Ils ne permettent pas de créer et partager des créations. Notre société prend une direction dans laquelle la pensée créative va devenir de plus importante. Il ne sera plus suffisant d’apprendre un ensemble statique de faits à l’école. On peut voir dans cette vidéo de la BBC Mitchel Resnick présenter lui même quelques fonctionnalités de sa dernière invention.

Scratch est gratuit et peut être téléchargé depuis ce site. Et en plus il parle français !
(tiré de InternetActu.net)


Faire un dessin en 3D...

plopp handout

PLOPP est un outil de création artistique (dessin, peinture) qui vous permet de créer des scènes 3D sans effort. Vous pouvez créer rapidement et simplement des objets 3D! Vous n'avez qu'à les dessiner en environnement 2D et PLOPP les transformera en 3D! Les objets 3D peuvent alors être déplacés ou tournés afin de les arranger dans une véritable scène 3D. Vous pouvez peindre différents milieux et ajuster l'éclairage de la scène. Les scènes peuvent être imprimées, placées comme papier peint d'ordinateur de bureau, ou être envoyées comme ecard.

PLOPP est programmé en Squeak Smalltalk. La version Linux est gratuite. La version Windows et Macintosh sont payantes mais offrent une période d'utilisation gratuite. Vous pouvez les télécharger ici!


Collaborer en 3D...

croquet handout

Le projet Croquet, basé sur la machine virtuelle Squeak/Smalltalk, est une plateforme opensource collaborative 3D. Croquet est le prolongement de Squeak mais dans un environnement de développement et de partage 3D. Il s'agit plus exactement d'un bureau virtuel 3D qui tient lieu à la fois de navigateur-client et de serveur. On accède à un bureau distant en dirigeant un avatar à travers une fenêtre 3D représentant ce nouveau bureau.

Cette nouvelle mouture est un kit pour développeur : il devrait permettre aux développeurs intéressés par ce genre de technologie de collaborer de façon plus étroite et de faire avancer le projet Croquet

Sauf avis contraire dans cette page, la permission de copier, distribuer et/ou modifier ce document est accordée suivant les termes de la Licence de documents libres (FDL).