Squeaki MST


Projet supporté par le
RÉCIT MST
PageAccueil :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes 54.84.236.168

Menu



Scratch







*

Comment introduire la notion de variables aux élèves du primaire


On introduit les variables mathématiques seulement au secondaire. Cependant, il est hors de question de programmer sans ces entités. Il faut donc absolument amener les élèves à comprendre l'idée derrière les variables.

Ma suggestion est de créer le besoin de la variable à partir d'un programme qu'on désire améliorer.

Pour un objet, rédigez les trois scripts associés. (Voir image ci-dessous.)

variables handout

La question suivante surgira fort probablement : Comment faire varier la «vitesse» de la voiture. [Dans le langage des jeunes, on aura quelque chose comme : «Que dois-je faire pour que la voiture avance plus vite?»
On peut alors modifier le nombre 2 dans la brique AVANCE DE 2 PAS. Mais cela est vraiment fastidieux. Il suffit alors d'expliquer que SCRATCH possède une catégorie Variables qui rend un énorme service.

On commence par créer une variable qu'on nommera «vitesse».

On remplace alors le nombre 2 par la brique vitesse.

variables2 handout

Il suffit alors de déplacer le potentiomètre pour accélérer la voiture.

Défis que vous pouvez lancer aux élèves

  1. Redéfinissez les valeurs minimum et maximum du potentiomètre. (Mathématiquement, cela correspond au domaine de la variable.)
  2. Demandez aux élèves de varier la vitesse à l'aide des touches FLÈCHES HAUT et FLÈCHES BAS.
  3. Une deuxième variable pourrait être utile pour tourner la voiture. Comment alors modifier le script ?
  4. Améliorez le script pour qu'il envoie un message lorsque la voiture va trop vite «Attention ! vous dépassez la limite permise.»
  5. Modifiez pour que la vitesse puisse aussi accueillir des valeurs décimales. (Hint : utilisez la brique DIVISER dans la catégorie NOMBRES)
Sauf avis contraire dans cette page, la permission de copier, distribuer et/ou modifier ce document est accordée suivant les termes de la Licence de documents libres (FDL).